Société

lundi, 16 décembre 2013 13:57

Hommage à Nelson Mandela - trois questions à Lucette Michaux-Chevry Spécial

Outremerlemag :  Lors d'un de vos déplacements avec le Président Mittérand vous avez rencontré Nelson Mandéla en Afrique du Sud lors du Sommet de la terre . Racontez nous ces instants privilégiés. 

Lucette Michaux  Chevry : J'ai rencontré Nelson MANDELA en Afrique du Sud lors d'un voyage officiel du Président François MITTERAND alors que j'étais Ministre délégué auprès du Ministre des affaires étrangères chargée de l'action humanitaire et des droits de l'homme. J'ai été frappée par la détermination réfléchie de Mandela de maintenir à tout prix la paix dans son pays et de sa volonté de construire un vivre ensemble pour que chaque Sud africain trouve sa place dans la société. Je le revois à Soretto , face aux jeunes souffrant d'humiliation , vivant dans des conditions indignes dans des cases tapissées de journaux pour se protéger du froid. Ils réclamaient vengeance et Mandela leur répondit devant moi : " la violence engendre la violence. De la culture de la haine on ne récolte que la destruction " Ces mots resteront à jamais gravés dans ma mémoire . Je l'entends encore raconter en fermant les yeux, l'attachement qu'il portait à sa culture en tambourinant  sa table  les rythmes de la musique de son pays . C'était ça Mandela ; un homme simple qui dégageait une force tranquille ; ce fût pour moi la plus belle rencontre que j'ai faite au cours de mes différents mandats politiques.


Outremerlemag : Si les raisons du combat de Nelson Mandéla sont aujourd'hui salués par les plus grands de ce monde, il n'est pas moins vrai que la route est encore longue et qu'il y a beaucoup à faire pour faire tomber les murs de l'injustice , des inégalités des chances et du racisme ?

Lucette Michaux  Chevry :  Mandela a tracé pour le monde les nouvelles routes pour lutter contre les injustices et leur cortège de discriminations . A nous de suivre les sillons laissés par MANDELA ; ceux de la tolérance mais surtout ceux qui nous permettent de nous contrôler, de nous dominer nous mêmes pour nous surpasser . Je suis convaincue que le Monde après MANDELA ne sera plus pareil, il continuera d'hanter les esprits des dirigeants qui  seront jugés selon les références  universelles que nous laisse le plus grand humaniste de ce siècle. IL est devenu pour nous tous un guide spirituel. 
 
Outremerlemag : Qu'avez vous retenu de ce  grand homme ?

Lucette Michaux -Chevry : Tout a déjà été dit sur Mandela . Il n'y a plus de qualificatif pour décrire cette personnalité hors du commun . je veux simplement gardé en souvenir l'image d'un homme, marqué par des blessures profondes,  le combattant des libertés qui symbolise la sagesse. Mais à titre plus personnel je garderai toujours en mémoire un homme gai au regard parfois malicieux  et enfin je ne suis pas prête d'oublier son sourire qui résumait à mes yeux toute sa personnalité.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

CANGT NORD GRANDE TERRE
CAP EXCELLENCE

Derniers articles

Les + lus

Rejoignez-nous sur Facebook

Recevez les actus par email

Recevez par mail les dernières infos publiées sur OUTREMER LE MAG'

Rechercher